Loading the content...
Navigation
adresseAuditoriumNantes
Tag archives for:

PE LEON

PE LEON TOSCANE : merci Pierre Etienne !

PEL ToscaneChaque fois que je voyais l’ami Pierre Etienne, ou que je l’avais au téléphone, je lui réclamais une enceinte colonne plus démocratique que la Kantor, une remplaçante à ses beaux succès Engy, Enzo, ou Murano. C’est chose faite, et après quelques heures d’écoute, je vous confirme que c’est chose bien faite ! Pierre Etienne est un perfectionniste, et si cette référence n’est pas apparue plus tôt, c’est qu’il n’avait pas trouvé le moyen de fabriquer l’enceinte digne de lui au tarif souhaité. En faisant fabriquer la caisse en Europe, (mais pas en France), il y est arrivé, tout en conservant l’assemblage en ses locaux, les Toscane, comme tous ses autres modèles, étant assemblées, mesurées et contrôlées par paire. Donc, d’abord, ce qui frappe, c’est la qualité de fabrication des bêtes, elles sont vraiment élégantes tout en étant « classiques » dans leur présentation, mais des détails ne trompent pas, comme la qualité du veinage du placage,  le bornier d’origine Mundorf, le tweeter issu de chez SEAS, le socle conçu spécifiquement pour l’enceinte, évolutif par la suite avec un cône central de la marque… le magicien Léon a voulu que ses nouveaux bébés sonnent et soient vues comme des grandes. Bien sûr, elles bénéficient du principe de charge interne Cross Flow, principe de cavités couplées acoustiquement, qui est la signature de PEL. Les Toscane doivent donc être vécues comme des baby-Kantor, et non des enceintes au rabais ! D’ailleurs, ce qui frappe dès les premières notes, ce sont d’une part l’ampleur du grave pour des colonnes de cette « petite » taille, et d’autre part la dimension de la scène sonore. Ecoutez donc dessus le dernier disque de Jimmy Heath, n’importe quelle plage, les derniers enregistrements de ce monstre discret avant sa mort, vous verrez ce que je veux dire. Pour le reste, c’est du PEL tout craché, juste et élégant, sans jamais avoir l’impression de peiner, de projeter, d’en faire trop, beaucoup plus Lord Sinclair que Danny Wilde… Rafraichissant avant cet été qui s’annonce chaud et masqué !

PEL Toscane : 2700 € la paire

PE LEON KANTOR S3.2 – UNE CLASSE A PART

KANTOR S3.2 BLOGSans lui faire injure, Pierre-Etienne Léon n’est pas un perdreau de l’année, et quand en plus on le met en perspective dans la lignée de son père, Joseph, qui créa Conques et autres Sphères, qui ont marqué des générations d’audiophiles, la conscience de la somme de savoir-faire et d’expérience de l’homme devient vertigineuse. Ses créations sont à mon sens parmi les plus abouties de la production actuelle, tout cela sans chichi et sans débordement ostentatoire. Le seul défaut que je lui connaisse est son inépuisable quête de la perfection, qui l’amène à peaufiner, à améliorer sans cesse ses créations. La nouvelle Kantor en est l’illustration, S3.2 ! pour deuxième évolution de la 3ième génération de Kantor ! Pierre-Etienne, tu exagères… Quand PE vous téléphone en vous annonçant d’un air gourmand « Philippe, j’ai retravaillé sur la…., j’ai changé les composants du filtre, et puis l’écoulement des vibrations, c’est beaucoup mieux, je vais venir te la présenter, je suis sûr que tu vas aimer… » vous pouvez être sûr que la nouvelle mouture prendra place à trés brève échéance dans nos auditoriums ! D’abord on ne peut rien refuser à un être aussi exquis, et ensuite, clairement, elle marche mieux – un petit peu mieux… Alors par rapport à la S3, la Kantor S3.2 a reçu un nouveau piètement, le filtrage et le câblage ont été revus, ainsi que l’accord interne de sa charge acoustique. La conséquence, c’est que la Kantor, déjà une de nos chouchous, devient encore plus désirable. Vivaces tout en faisant montre d’une charpente sans faille, elles reproduisent la musique avec naturel, fluidité, mais avec une dynamique et une densité rares pour des colonnes dans cette gamme de tarif. La scène sonore elle non plus n’a rien d’artificiel, de construit, elle est incroyablement vraie, dans toutes les dimensions, et le cerveau n’a aucun effort à fournir pour se représenter le placement de chaque musicien. Enfin, elles sont très sobrement et très bien finies, l’objet est de ceux auxquels on s’attache malgré soi, comme le font les belles réalisations d’artisans amoureux de leur métier. Pierre-Etienne aime d’abord la musique, et croyez moi, cela s’entend !

PE LEON KANTOR S3.2 : 4350 €

PE LEON THESIS : 25 et 26 mai, le salon

La célèbre Maestral du Maitre Pierre Etienne Léon a été un phare éblouissant dans le paysage des enceintes colonnes haut de gamme. Dans ce créneau de prix situé entre 10 et 15000 €, elle a vraiment affirmé une musicalité tout en timbres justes, en fluidité et en naturel qu’énormément de concurrents pouvaient lui envier à ce prix. La toute récente THESIS a pour ambition de faire encore mieux. C’est un drôle de challenge, mais notre ami Pierre Etienne en a relevé tant dans son éblouissante carrière que je ne doute pas un seul instant de sa réussite. Bon, il est d’autant plus facile pour moi de l’écrire que toutes les feuilles spécialisées bruissent de compliments sur ce nouvel opus. Alors ce 25 et 26 mai, nous avons demandé à Pierre Etienne de quitter sa Méditerranée pour rejoindre la vraie mer, l’Atlantique, et partager avec nous sa nouvelle création. Notre Phocéen est suffisamment rare pour que cette visite soit un événement et je vous engage vraiment à ne pas la louper ! Nous n’avons pas encore arrêté aujourd’hui les électroniques qui nourriront les nouvelles nées, nous y travaillons…

PE LEON THESIS :   13 000 € (merisier)     14 600 € (noir ou blanc laqué)

PE LEON SERENA : magie noire.

[media-credit id=2 align= »alignleft » width= »224″]SERENA[/media-credit]Nous avons écouté le prototype de la Serena avant l’été. Il n’était pas encore finalisé, mais nous avions été bluffés par la profondeur de cette enceinte. Profonde non seulement comme registre grave, mais aussi profonde par l’intensité de l’émotion qu’elle était capable de délivrer. Nous nous étions quittés avec Pierre-Etienne en lui passant commande, mais comme souvent avec ce diable de perfectionniste, nous n’avons reçu notre paire qu’une semaine avant notre salon. Elles ont été autant rôdées que possible, nuit et jour, pour célébrer leur mariage avec les monstrueux Air Tight (Préampli référence et ATM3…) que nous leur destinions. Pour des raisons logistiques…elles se sont aussi d’abord « contentées » d’un « modeste » ATM-1S pendant quelques heures. Quelle fête ! Je ne sais pas où réside la magie de ces enceintes, mais le résultat est qu’elles savent accompagner à peu près n’importe quelle électronique, en la magnifiant lorsqu’elle est moins huppée, en l’accompagnant avec bonheur lorsqu’elle est manifestement plus aristocratique.

5600 € la paire sans pieds, les Dynaudio Stand4 sablés sont recommandés.

(Rien à voir, mais lisez aussi le livre de Ron Rash aux Editions du Masque, Serena y est beaucoup moins avenante, mais tout aussi singulière que les enceintes éponymes.)[media-credit id=2 align= »alignright » width= »150″][/media-credit]

P-E LEON MAESTRAL : vent de génie !


Une nouvelle enceinte de Pierre Etienne, c’est toujours un événement, et lorsqu’il nous a dit d’un air gourmand « puis je passer la semaine prochaine, j’ai quelque chose à vous faire écouter, je crois que vous allez aimer », nous avons attendu cette rencontre avec impatience. Les MAESTRAL ne sont pas les plus imposantes des enceintes, et pas non plus les plus m’as-tu-vu, Pierre-Etienne ne saurait pas faire, mais elles sont remarquablement bien finies, leur laque est magnifique, sobre et classieuse. Je vous passerai le descriptif technique des composants utilisés, vous les trouverez sur tout site bien informé, mais l’écoute, elle… Nous les avons branchées sur un de nos petits chéris, le PASS LABS INT-30, avec le REGA ISIS en source, alimenté par les Utopies d’Hadouk Trio . Tout a filé droit tout de suite, les percussions tellement émouvantes de Steve Shehan sont toutes là, au bon endroit, à la bonne hauteur, sans gonflement excessif, la sensualité des lignes mélodiques de Didier Malherbe s’est faite urgente, les enceintes n’existaient plus dans la salle, c’est une sensation rare, je vous le garantis. A la fin de Suave corridor, j’ai été tout surpris de les retrouver devant moi. Bien évidemment, depuis ces premières minutes magiques, qui m’ont fait référencer immédiatement les belles, nous les avons mariées avec beaucoup d’autres amplificateurs, câbles et lecteurs de tous poils. Je vous le dis tout net, les Maestral sont parmi les enceintes les plus faciles à alimenter, à marier, et à positionner que je connaisse. Bien entendu, elles vous remercieront au centuple des efforts que vous ferez en amont, mais elles peuvent vous amener loin, trés loin, j’ai entendu des enceintes qui coutent le prix de deux ou trois paires de Maestral qui n’atteignent pas leur naturel et leur image. Pierre-Etienne n’est pas trés prolixe, mais avec sa gamme KANTOR2, ALLEGRIA, MAESTRAL, sans oublier les « vieilles » QUATTRO+, j’ai l’impression qu’il a découvert une recette extraordinaire.


PE LEON MAESTRAL : 12000 € la paire

Back to top