Navigation
adresseAuditoriumNantes
Tag archives for:

PE LEON

PE LEON THESIS : 25 et 26 mai, le salon

La célèbre Maestral du Maitre Pierre Etienne Léon a été un phare éblouissant dans le paysage des enceintes colonnes haut de gamme. Dans ce créneau de prix situé entre 10 et 15000 €, elle a vraiment affirmé une musicalité tout en timbres justes, en fluidité et en naturel qu’énormément de concurrents pouvaient lui envier à ce prix. La toute récente THESIS a pour ambition de faire encore mieux. C’est un drôle de challenge, mais notre ami Pierre Etienne en a relevé tant dans son éblouissante carrière que je ne doute pas un seul instant de sa réussite. Bon, il est d’autant plus facile pour moi de l’écrire que toutes les feuilles spécialisées bruissent de compliments sur ce nouvel opus. Alors ce 25 et 26 mai, nous avons demandé à Pierre Etienne de quitter sa Méditerranée pour rejoindre la vraie mer, l’Atlantique, et partager avec nous sa nouvelle création. Notre Phocéen est suffisamment rare pour que cette visite soit un événement et je vous engage vraiment à ne pas la louper ! Nous n’avons pas encore arrêté aujourd’hui les électroniques qui nourriront les nouvelles nées, nous y travaillons…

PE LEON THESIS :   13 000 € (merisier)     14 600 € (noir ou blanc laqué)

PE LEON SERENA : magie noire.

[media-credit id=2 align= »alignleft » width= »224″]SERENA[/media-credit]Nous avons écouté le prototype de la Serena avant l’été. Il n’était pas encore finalisé, mais nous avions été bluffés par la profondeur de cette enceinte. Profonde non seulement comme registre grave, mais aussi profonde par l’intensité de l’émotion qu’elle était capable de délivrer. Nous nous étions quittés avec Pierre-Etienne en lui passant commande, mais comme souvent avec ce diable de perfectionniste, nous n’avons reçu notre paire qu’une semaine avant notre salon. Elles ont été autant rôdées que possible, nuit et jour, pour célébrer leur mariage avec les monstrueux Air Tight (Préampli référence et ATM3…) que nous leur destinions. Pour des raisons logistiques…elles se sont aussi d’abord « contentées » d’un « modeste » ATM-1S pendant quelques heures. Quelle fête ! Je ne sais pas où réside la magie de ces enceintes, mais le résultat est qu’elles savent accompagner à peu près n’importe quelle électronique, en la magnifiant lorsqu’elle est moins huppée, en l’accompagnant avec bonheur lorsqu’elle est manifestement plus aristocratique.

5600 € la paire sans pieds, les Dynaudio Stand4 sablés sont recommandés.

(Rien à voir, mais lisez aussi le livre de Ron Rash aux Editions du Masque, Serena y est beaucoup moins avenante, mais tout aussi singulière que les enceintes éponymes.)[media-credit id=2 align= »alignright » width= »150″][/media-credit]

P-E LEON MAESTRAL : vent de génie !


Une nouvelle enceinte de Pierre Etienne, c’est toujours un événement, et lorsqu’il nous a dit d’un air gourmand « puis je passer la semaine prochaine, j’ai quelque chose à vous faire écouter, je crois que vous allez aimer », nous avons attendu cette rencontre avec impatience. Les MAESTRAL ne sont pas les plus imposantes des enceintes, et pas non plus les plus m’as-tu-vu, Pierre-Etienne ne saurait pas faire, mais elles sont remarquablement bien finies, leur laque est magnifique, sobre et classieuse. Je vous passerai le descriptif technique des composants utilisés, vous les trouverez sur tout site bien informé, mais l’écoute, elle… Nous les avons branchées sur un de nos petits chéris, le PASS LABS INT-30, avec le REGA ISIS en source, alimenté par les Utopies d’Hadouk Trio . Tout a filé droit tout de suite, les percussions tellement émouvantes de Steve Shehan sont toutes là, au bon endroit, à la bonne hauteur, sans gonflement excessif, la sensualité des lignes mélodiques de Didier Malherbe s’est faite urgente, les enceintes n’existaient plus dans la salle, c’est une sensation rare, je vous le garantis. A la fin de Suave corridor, j’ai été tout surpris de les retrouver devant moi. Bien évidemment, depuis ces premières minutes magiques, qui m’ont fait référencer immédiatement les belles, nous les avons mariées avec beaucoup d’autres amplificateurs, câbles et lecteurs de tous poils. Je vous le dis tout net, les Maestral sont parmi les enceintes les plus faciles à alimenter, à marier, et à positionner que je connaisse. Bien entendu, elles vous remercieront au centuple des efforts que vous ferez en amont, mais elles peuvent vous amener loin, trés loin, j’ai entendu des enceintes qui coutent le prix de deux ou trois paires de Maestral qui n’atteignent pas leur naturel et leur image. Pierre-Etienne n’est pas trés prolixe, mais avec sa gamme KANTOR2, ALLEGRIA, MAESTRAL, sans oublier les « vieilles » QUATTRO+, j’ai l’impression qu’il a découvert une recette extraordinaire.


PE LEON MAESTRAL : 12000 € la paire

Back to top