Navigation
adresseAuditoriumNantes
Tag archives for:

Jean Marie Reynaud

JM REYNAUD ABSCISSE : la quadrature du cercle…

[media-credit id=2 align= »alignright » width= »150″][/media-credit]Jean Claude Reynaud est passé nous voir cette semaine avec son nouveau bébé, une colonne aux proportions de Cantabile suprême, qui aurait reçu un piano sur sa tête d’Orféo, la lui rentrant dans les épaules, et habillée d’une superbe laque satinée mate noire. Plutôt classe donc à la vue. A l’écoute, les premières notes furent surprenantes, pas forcément agréables, dans le sens où j’avais l’impression de voir tous les instruments se découper devant moi dans l’espace, avec une rapidité d’établissement des notes de piano hallucinante, à la manière d’une excellente enceinte monitor de studio. J’avoue que j’ai eu cette idèe fugace qui m’a traversé l’esprit  – Jean Claude a laissé déteindre sa formation et son immense expérience d’ingénieur du son sur son enceinte, dommage… Et puis sur les notes suivantes, la vérité m’est apparue, en même temps que l’émotion arrivait, toute nue et vibrante : c’est elle qui a raison, et je n’ai pas souvent l’occasion découter une telle vérité sonore. Les morceaux suivants se sont enchainés avec ce même naturel, né d’une capacité à laisser s’établir les notes à la vitesse de la lumière, sans rajouter de trainage ou de réverbération artificielle, et une image holographique dans toutes les directions. Pardon Jean-Claude d’avoir quelques secondes douté de toi, tes ABSCISSE, puisque ce sont les premières dont tu es l’unique père, sont une vraie réussite, une référence incontournable dont je suis sûr, on parlera longtemps. Dans cette gamme de prix, entre 4000 et 4500 €, tes concurrents vont devoir cravacher dur ! Ces bijoux ne seront disponibles que dans le courant avril, ce qui nous permettra de vérifier leur adaptabilité à nos amplificateurs chéris, en attendant patience !

Bye Bye Jean-Marie

Alors que je n’étais encore qu’un client de l’Auditorium, il y a de nombreuses années, j’ai acheté un système d’enceintes Grand Ecran de Jean Marie REYNAUD pour équiper ma salle home cinéma. Je n’avais pas supporté toutes les poubelles que l’on me faisait écouter comme « enceintes home cinéma ». En descendant les gros cartons de ma voiture, avant de les monter chez moi, un passant, reconnaissant le logo JMR, m’a abordé, des étoiles dans les yeux,  » Jean Marie Reynaud, c’est bien ! ça a toujours été mon rêve « , et il a continué son chemin, sans que j’ai eu le temps de partager son bonheur passager. Ces enceintes sont toujours dans ma salle, et y resteront longtemps, comme le souvenir de Jean Marie, l’homme qui savait faire naitre des étoiles dans les yeux des amoureux de musique. Bye Bye Jean Marie, et n’embête pas trop les anges avec le son trop artificiel de leurs harpes.

Back to top